8 lieux incontournables à visiter pour vos vacances en Éthiopie

0
290

Vous prévoyez des vacances en Éthiopie, c’est le moment de vous plonger dans la découverte de lieux emblématiques avec des paysages époustouflants.

Parc national du Simien

Une fois vos formalités terminées, destination Amhara. Situé au nord de l’Éthiopie, dans la région d’Amhara, le parc national du Simien vous réserve d’énormes surprises. Il est composé de vallées, de pics, de creux, de cavités et de précipices dont certains sont profonds de 1 500 mètres. Au cœur des montagnes, vous pourrez admirer une faune impressionnante composée d’animaux emblématiques et rares comme : le renard du Simien, le babouin gelada ou encore une sorte de chèvre nommée Walia ibex. Le parc comprend également plus de 130 espèces d’oiseaux. Le parc national du Simien a été créé en 1958 et est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978. Bien évidemment, vous pouvez faire des activités comme la randonnée ou les treks. Non loin du parc se trouve le lac Tana. À plus de 1 500 mètres d’altitude, ce grand lac vous permettra de découvrir de nombreuses îles, riches de monastères. Vous y observerez des fresques impressionnantes, et pourrez rencontrer les communautés locales.

La vallée de l’Omo

Pendant votre Voyage en Ethiopie ne ratez pas la vallée de l’Omo. Elle tire son nom de la rivière de l’Omo dont la source se trouve à Addis-Abeba. Les paysages sont fantastiques, et les espèces extrêmement nombreuses. Vous pourrez notamment observer des centaines d’espèces d’oiseaux. Dans la vallée se trouvent des gisements paléontologiques découverts en 1967. Une multitude de peuples vivent quotidiennement dans cette vallée. Au cours de votre séjour dans la vallée de l’Omo, vous pourrez visiter un village d’une des tribus, voire y dormir. Très accueillants, les Hamers, les Turkanas, les Galebas, sont des tribus d’agriculteurs et d’éleveurs semi-nomades. Avec des conditions de vie sont très rudes, ils participent à la perpétuation des coutumes et traditions ancestrales. Vous aurez l’occasion de découvrir des cérémonies et rituels typiques de la région ainsi que des pratiques telles que la peinture corporelle et pourquoi pas, y participer. Vous pourrez aisément faire des randonnées et des treks pour découvrir l’abondante végétation et la diversité des mammifères et prédateurs abondent qui la composent. Les Mursi et les Kara constituent une civilisation bien particulière. Ils évoluent en vase clos et suscitent l’intérêt du monde entier. Aucun outil technologique. Les habitants de ces deux tribus se tatouent jusque sur les visages, et ne portent que peu de vêtements. Leur seul but, c’est la préservation des us et coutumes ancestraux. Vous pourrez participer à l’élection du plus gros personnage du village. Le gagnant a le privilège d’être respecté de toute la communauté jusqu’à sa mort. Découvrez dans la vallée les Nyangatoms, les derniers guerriers de la vallée.

Harar, la quatrième ville sainte de l’Islam

À environ 500 kilomètres d’Addis-Abeba se trouve la célèbre ville d’Harar. Située à plus de 1 800 mètres d’altitude, la ville a été dotée de fortifications ou murailles de 4 mètres de haut, dans le courant du XVIe siècle. La ville se caractérise par une impressionnante richesse religieuse. Plus de 80 mosquées se trouvent dans la ville, ainsi que plus de 300 sanctuaires. Vous aurez l’occasion de voir la maison d’Arthur Rimbaud transformée en musée par le ministère de la Culture française. Vous pourrez découvrir, dans le musée, des photos de l’enfance du poète, des photos prises par lui-même ou encore des clichés pris par des explorateurs. À Harar, vous pourrez passer des soirées imprégnées dans une tradition vieille de 60 ans. Depuis les années 1960, selon la tradition, les hyènes tachetées sont nourries de viande. C’est un spectacle dont les touristes raffolent. À Harar, font partie intégrante de la population.

La ville de Baher Dar et les chutes du Nil bleu

Baher Dar, c’est la cinquième plus grande ville d’Éthiopie. Elle est d’ailleurs qualifiée par les Éthiopiens comme l’une des plus jolies villes du pays. Située au nord-ouest, à plus de 800 kilomètres d’Addis-Abeba, à 1840 m d’altitude, la ville se trouve à proximité du lac Tana et du Nil bleu. Baher Dar est une destination touristique très appréciée. Comme l’indique son nom, c’est la porte de la mer. En effet, l’une des plus grandes attractions de la région, ce sont les chutes du Nil Bleu. C’est le plus grand fleuve d’Éthiopie. Il prend sa source au lac Tana et longe le pays sur près de 800 km. Il a une forte concentration en limon ce qui lui vaut sa couleur. Un paysage exaltant vous attend avec ses impressionnantes chutes, situées à 30 km du lac Tana. Hautes de 45 mètres et larges de 400 mètres durant la saison des pluies, elles sont assez puissantes. Les chutes du Nil bleu représentent un site naturel incontournable du pays. Un arc-en-ciel scintillant se forme parfois à travers le gouffre dans lequel les cascades se fracassent. Vous pourrez également faire une excursion en bateau sur le plus grand lac du pays, le lac Tana, pour découvrir notamment les monastères des îles aux alentours.

Le parc national du Mont Balé

Le Parc national du Mont Balé est situé au centre du pays près de Goba dans la zone de Balé. C’est un véritable paradis pour les amoureux de randonnées et de trek. Ce parc renferme les plus hauts sommets du pays comme le mont Batu à 4600 mètres d’altitude. Bien que peu touristique, il offre des paysages époustouflants composés :

  • de plusieurs espèces d’oiseaux endémiques ;
  • le loup d’Abyssinie ;
  • le Nyala des montagnes ;
  • le babouin d’Anubis ;
  • ou encore le cochon géant des forêts.

Vous pourrez parcourir le parc à la fois à pied et en voiture. Découvrez à l’entrée du parc, le marché de Dinsho. Vous pourrez en profiter pour faire le plein d’objets souvenirs.

Lalibela, la ville aux onze églises

À une altitude de 2 630 mètres, en direction du nord du pays se trouve le célèbre le village de Lalibela. Au centre de cette bourgade isolée à la végétation clairsemée se dressent onze églises, reliées entre elles par des tunnels, tranchées et passages. Selon une vieille légende, Gebre Mesqel Lalibela alors roi de la région, a ordonné leur construction durant son règne entre les XIIe et XIIIe siècles en suivant une instruction divine. Ces églises n’ont pas été construites, mais creusées et taillées dans de la roche volcanique rouge rosée. Répartie entre deux groupes séparés par un cours d’eau, chaque église possède un nom et des caractéristiques qui lui sont propres. Chaque monument est issu d’un bloc qui a été au préalable isolé de la montagne par les ouvriers. Puis il a été sculpté, taillé et évidé pour former des piliers, des portes et autres ouvertures, puis les salles intérieures. Au milieu des constructions traditionnelles aux formes cylindriques se trouvent d’autres bâtiments comme le tombeau d’Adam, la grotte de Bethlée, etc.  Aujourd’hui encore, Lalibela continue d’être le centre religieux le plus important du pays et accueille régulièrement des pèlerinages où se pressent des dizaines de milliers de fidèles.

Le parc national d’Awash

Le parc national d’Awash est le plus ancien parc national d’Éthiopie. Situé un peu plus de 200 km à l’est d’Addis-Abeba, entre la pointe sud-ouest de la dépression Afar et l’entrée de la vallée du Rift, le parc national d’Awash couve une grande partie de l’activité volcanique de la région. Il s’étend sur une superficie de 756 km2. C’est un lieu incontournable pour admirer les paysages d’Éthiopie. L’accès au parc est possible par une route très fréquentée reliant Addis-Abeba à Djibouti et à Dire Dawa. Pour un safari en Éthiopie, c’est le lieu idéal. Au cours de randonnées, vous pourrez y découvrir, des Oryx, des antilopes dik-dik et autres gazelles de Soemmering. Le parc est aussi traversé par la rivière Awash qui lui donne son nom. Ce parc national d’Éthiopie abrite également le magnifique canyon d’Awash. À l’ouest du parc se trouvent le volcan Fantale et son immense caldéra. La nouvelle ligne ferroviaire dessine une large saignée à travers le paysage du parc. Le parc d’Awash est un des rares endroits où l’on peut aisément observer les hamadryas.

Le royaume d’Axoum

Royaume très important entre le Ier et le 6e siècle, Axoum vous réserve un surprenant voyage dans l’antiquité. Aujourd’hui, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il constitue le repaire de véritables trésors archéologiques. Entre obélisques monolithiques, stèles géantes, tombes royales et ruines de châteaux anciens, vous en apprendrez beaucoup sur l’histoire antique. Le château de la légendaire reine de Saba et ses bains s’y trouve. On trouve également à Axoum, l’église et la basilique de Sainte Marie de Sion qui refermerait la légendaire Arche d’Alliance Axoum. Ne ratez pas surtout pas la fête de Timkat.

Des vacances en Éthiopie, c’est l’idéal pour passer des moments de détente et de découverte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here