Comment bien préparer son voyage au Pérou ?

0
368
Comme nombre de personnes, vous avez aussi entendu parler du Pérou et de ses merveilles et avez décidé d’y faire un tour lors des prochaines vacances ? Vous faites bien. En effet, cet État d’Amérique du Sud, baigné à l’ouest par l’océan Pacifique, traversé par l’Amazone et par la cordillère des Andes est d’une richesse incroyable. Du sanctuaire historique de Machu Picchu au parc national de Huascarán en passant par le site archéologique de Chavín de Huántar, la zone archéologique de Chan Chan, etc., vous y trouverez de quoi vous régaler tout au long de votre séjour. Mais comme vous le savez, un voyage qui se veut réussi demande une bonne préparation. Alors, comment bien préparer votre prochain voyage au Pérou ? Nous y répondons dans le présent article !

Des formalités administratives

Vous n’êtes pas sans le savoir ! Pour ne pas se heurter à des ennuis judiciaires, pour un voyage sur mesure au Pérou, il est nécessaire avant votre départ de mener toutes les démarches administratives nécessaires. Ainsi, vous êtes sûr de passer les frontières la tête haute et d’avoir une chance de découvrir le Pérou et ses incontournables.

Déjà, retenez qu’en tant que ressortissant français vous n’avez pas besoin d’un visa pour un séjour touristique court au Pérou. Pareil pour tous les autres citoyens de l’Union européenne, mais aussi ceux des États-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Bonne nouvelle, non ?

Par contre, pour circuler librement dans le pays, vous devez nécessairement disposer d’un passeport ayant encore une validité d’au moins six (6) mois à compter de la date de votre arrivée dans le pays. Ce dernier autorise, sur une période de 365 jours, un séjour touristique d’une durée maximale de 183 jours, soit six mois.

Soulignons qu’une fois à la frontière péruvienne, il sera apposé sur votre passeport un cachet indiquant le nombre de jours que vous aurez à passer dans le pays (de 1 et 183 jours). Surtout, ne dépassez jamais le nombre de jours attribués. Auquel cas, vous serez contraint de verser une amende d’environ 1 $ par jour au moment de votre sortie du pays. La somme exacte, faut-il le préciser, doit être versée en liquide.

Savoir quand partir

Pour passer de bons moments au Pérou, il faut naturellement choisir le bon moment pour s’y rendre. Malheureusement, le climat péruvien est un véritable casse-tête, il varie d’une région à une autre. Le meilleur moment pour vous rendre dans le pays des Incas dépendra par conséquent de votre itinéraire, c’est-à-dire des régions que vous envisagez de visiter.

En effet, pour une visite dans la capitale péruvienne, Lima, située près de l’océan Pacifique, préparez-vous pour la période allant de décembre à avril. Les températures en ce moment précis de l’année sont chaudes. Le climat est doux et la pluie ne tombe pratiquement pas.
Pour une tournée dans la partie montagneuse du pays (la cordillère des Andes et la Sierra), la période d’avril à novembre est propice. Vous profiterez alors des journées ensoleillées. Les nuits, cependant, sont bien froides (de 0°C à 6°C).

Notez bien : la saison des pluies dans cette région couvre les mois de décembre, janvier, février et mars. Les sentiers sont alors bourbeux ; ce qui fait obstacle aux randonnées et bouleverse les conditions de transport. Tout ceci pour vous conseiller de ne pas vous y hasarder en cette période de l’année.

Pour ceux qui désirent aller contempler la forêt amazonienne dans toute sa splendeur, attendez les mois les moins humides de l’année (d’avril à novembre). Car de décembre à avril, c’est la saison pluvieuse et il est possible que les communications soient coupées.

Enfin, la grande saison touristique couvre les mois de mai à septembre. Mais vous pouvez également vous y rendre entre deux saisons : c’est-à-dire entre avril et juin ou entre septembre et novembre. Le climat est tout aussi beau, ce peu importe la région.

Que faut-il mettre dans sa valise ?

Compte tenu de la variété du climat péruvien, il n’est pas aisé pour les voyageurs de savoir quoi exactement mettre dans leur valise. Toujours est-il qu’il est préférable de « voyager léger ». Ceci non seulement pour éviter des désagréments à l’aéroport, mais aussi pour ne pas s’encombrer avec des objets inutiles. Autrement dit, n’emporter que le strict nécessaire.

Allons rapidement pour dire que vous devez avoir dans votre valise des affaires variées. Ainsi, vous êtes sûr de n’avoir aucune difficulté une fois sur place. Munissez-vous de :

  • Pulls, chemises manche longue et manche courte, t-shirt, culottes et pantalons : pour contrer le climat qui, nous l’avons dit, est variable d’une région à une autre et parfois instable. Surtout, il ne s’agit pas de prendre sur vous tout ce qui il y a dans votre placard. Mais juste le minimum pouvant vous garder tout au long de votre séjour ;
  • Chaussures de marche : utiles si vous envisagez de parcourir à pied les innombrables sites touristiques du pays ;
  • Poncho de pluie : pour vous protéger en cas de ‘’pluie surprise’’ ;
  • Tong ou claquette : indispensable pour la plage, les eaux thermales ou encore pour prendre une douche dans les gîtes et auberges ;
  • Maillot de bain : utile pour les bains dans les eaux thermales ;
  • Crème solaire : veillez en choisir une à indice élevé, car, proche de l’équateur, le soleil est très ardent ;
  • Lunettes de soleil : pour protéger vos yeux des rayons du soleil ;
  • Casquette : pour vous protéger des intempéries de toutes sortes ;
  • Petits mousquetons : ils vous permettront d’accrocher vos sacs lors de vos voyages en bus. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas vous faire voler ;
  • Bouchons d’oreilles : en les introduisant dans les oreilles, vous atténuez les bruits ambiants. De quoi alors bien vous reposer sans gêne particulière ! ;
  • Pharmacie personnelle : il s’agit d’un petit sac dans lequel vous garderez vos médicaments ainsi que d’autres accessoires pouvant vous permettre d’assurer les premiers soins en cas d’une blessure, par exemple.
  • Brosse à dents + dentifrice : pour le soin de vos dents ;
  • Adaptateurs : Nécessaire, car le Pérou utilise le 220 V. Et les hôtels sont équipés de fiches plates américaines ou de rondes européennes par endroit.

Vous aurez besoin également de cache-col, de gants, de chaussettes chaudes, etc., spécifiquement si vous allez dans la cordillère des Andes. Nous vous conseillons également d’avoir un petit sac à dos. Pratique pour contenir le minimum dont vous aurez besoin pendant trois à cinq jours pour votre séjour en vallée Sacrée. En ce moment, le reste de vos affaires vous attendront à l’hôtel.

Quel vaccin pour le Pérou ?

Pour vous rendre au Pérou, vous n’avez besoin d’aucune vaccination. Il serait tout de même intéressant que vous vous renseigniez auprès de votre médecin sur les vaccins ci-après avant votre départ pour le Pérou :

  • Hépatite A : Loin d’être obligatoire, le vaccin contre l’hépatite A est recommandé à toute personne qui voudrait séjourner longtemps au Pérou. De même pour ceux qui comptent s’installer dans des zones reculées ou régions à conditions sanitaires critiques.
  • Hépatite B : Nous vous conseillons de vous vacciner contre l’hépatite B si vous envisagez de rester au Pérou sur une longue période ou si vous y voyagez souvent.
  • Typhoïde : Important en cas d’un long séjour ou dans des conditions sanitaires peu reluisantes
  • Rage : Nécessaire en cas d’un séjour prolongé, en situation d’isolement.
  • Fièvre jaune : Si vous allez dans les zones forestières de l’Amazonie, prenez vos dispositions en vous faisant vacciner contre la fièvre jaune.

La monnaie

La monnaie péruvienne est le sol (1 sol péruvien fait environ 0,27 euro). Et pour ceux qui se demandent si l’on peut utiliser le dollar américain ou l’euro au Pérou, la réponse est oui. Cependant, le premier n’est pas accepté pour les petits achats. Notamment du fait que le change ne sera pas favorable au commerçant. L’euro, lui, n’est accepté que dans quelques boutiques artisanales. Par contre, le changer au Pérou ne pose aucun problème.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de voyager avec une grosse somme en liquide. En effet, les distributeurs automatiques sont quasiment présents dans tout le pays, dans plusieurs langues. Plus intéressant encore, toutes les cartes sont acceptées. En revanche, vous ne pouvez pas retirer plus de 400 sols (environ 100 € ou 120 dollars) à la fois, c’est-à-dire en une seule opération. Il faut plutôt retirer plusieurs fois de suite.
Bon à savoir : Les billets étrangers (dollars, euros, etc.) en mauvais état (déchirés, trop usés) ou marqués au stylo ne sont pas acceptés au Pérou, et ce ni par les commerçants ni par les bureaux de change.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here