Comment réussir à atteindre le sommet du Kilimandjaro ?

0
55

De nos jours, la Tanzanie est une destination de plus en plus appréciée par de nombreux voyageurs. Ses magnifiques parcs permettent aux touristes de profiter d’excellents moments de safari incroyables à vivre. Mais, il y a aussi un lieu qui suscite énormément d’engouement, c’est le Kilimandjaro. Des voyageurs viennent du monde entier en se donnant comme objectif d’atteindre le sommet. Cet article vous donne les clés pour réussir dans les meilleures conditions l’ascension du Kilimandjaro.

Assurez-vous d’avoir une excellente condition physique 

Lors de vos vacances, ce ne sont pas toutes les activités que vous pourrez faire sur un coup de tête, et l’ascension du Kilimandjaro en fait certainement partie. En effet, il faut reconnaître que ce sommet mythique fait tout de même 5895 mètres d’altitude. Ainsi, si vous pouvez venir à bout sans forcément faire face à des difficultés particulières, c’est loin d’être une simple balade. Vous devez tout mettre en œuvre pour être non seulement bien entraîné, mais aussi avoir une excellente condition physique. De ce fait, dès que vous prenez la décision de franchir le Kilimandjaro pour vos vacances, il est indispensable de vous entraîner. N’hésitez pas à faire de longues marches, notamment pendant 2 à 3 heures une fois ou plusieurs fois par semaine. Si vous habitez donc dans une zone montagneuse, ce sera à coup sûr un avantage considérable. En prenant le temps de faire quelques sorties en montagne, vous parviendrez avec le temps à vous habituer à l’altitude. Cependant, le fait d’être prêt sportivement ne vous empêche pas d’être vigilant. Vous devez à tout prix éviter de marcher un peu trop vite sans vous oxygéner. Vous pourrez subir assez facilement les conséquences du mal d’altitude. Dans tous les cas, il est impératif de savoir écouter votre corps au cours de l’ascension.

Faites très attention à la qualité de votre matériel

Décider de faire l’ascension du Kilimandjaro est un challenge incroyable qui vaut le coup d’être relevé si vous en avez la possibilité. De ce fait, le choix de votre matériel de montagne est d’une importance capitale, notamment en ce qui concerne la qualité. Vous devez vous assurer de trouver des chaussures de montagnes parfaitement adaptées à la circonstance. Vous pouvez donc les tester pendant vos séances d’entrainement afin de vous assurer que vous n’aurez aucun mal avec. Il est également nécessaire d’avoir des vêtements adéquats qui vous garderont parfaitement au chaud. Les températures sont très glaciales au sommet et si vous n’êtes pas dans les bonnes conditions, cela peut avoir de graves conséquences. N’hésitez pas à avoir plusieurs couches de vêtements afin de pouvoir en rajouter ou en enlever selon l’évolution de la température et l’altitude. Vous ne devez pas perdre de vue que l’altitude est tout de même assez importante ; il faut alors penser à consulter votre médecin avant votre départ. Cela vous permettra d’obtenir par exemple une prescription pour traiter d’éventuels effets du mal aigu que vous pourrez ressentir en montagne.

Pensez à trouver un guide pour votre ascension du Kilimandjaro

Il s’agit là d’un point très souvent négligé par de nombreux visiteurs qui décident d’aller à la découverte du Kilimandjaro. Ainsi, quand bien même vous avez une bonne condition physique, il est essentiel de trouver le bon guide pour vous permettre de vivre ce magnifique rêve. Il est conseillé de choisir une agence capable de vous aider à chaque étape de votre voyage pour faciliter les choses, surtout que vous êtes en territoire inconnu. Toutefois, vous devez faire très attention aux différentes offres disponibles sur le marché. Il faut vous méfier des offres un peu trop alléchantes qui ne laissent rien présager de bon. Prenez donc la peine de comparer plusieurs offres de guide afin de trouver celle qui convient le mieux à vos attentes et à votre budget. Faites des recherches sur internet et prenez l’avis d’autres voyageurs afin de vous faciliter le choix. Vous devez établir des critères bien spécifiques comme le sérieux et la bonne réputation pour choisir le guide parfait pour votre voyage.

Trouvez l’itinéraire parfait pour franchir le sommet

Pour parvenir au sommet du Kilimandjaro, vous avez le choix entre différentes voies d’accès. En général, le succès de votre ascension dépend essentiellement du choix de votre parcours qui devra être adapté à vos envies et surtout à vos capacités. Les trois parcours les plus empruntés sont :

  • La voie Marangu ;
  • La voie Machame ;
  • La voie Rongai.

Pour l’ascension du Kilimandjaro, le parcours le plus court et le plus populaire est sans aucun doute la voie Marangu. Surnommé la « Coca Cola Route », il vous faudra 6 jours pour parvenir au sommet de votre quête. Ne pensez surtout pas qu’il est aussi simple que cela, car le nombre de trekkeur est assez important. Cela rend la journée au sommet assez difficile ; c’est peut-être pour ça que le taux de réussite sur cette route est bas. Pour ce qui est de la voie Machame, il vous faudra au minimum 6 jours pour votre arrivée au sommet. Tout au long du parcours, vous allez pouvoir profiter de paysages variés et très beaux. L’autre point essentiel qui fait que cette voie est assez empruntée, c’est qu’elle permet une meilleure acclimatation à l’altitude. La voie Rongai quant à elle est peu fréquentée, car son dénivelé est assez progressif. De même, vous trouverez d’autres voies comme la voie Umbwe, la voie Lemosho ou la voie de Shira qui sont moins fréquentées, car plus sauvages, mais absolument superbes. Si vous êtes un excellent marcheur, cette route est sans aucun doute pour vous. Dans tous les cas, vous êtes libre de choisir le parcours qui vous convient le mieux selon vos capacités physiques. Il est possible de suivre une journée d’acclimatation proposée par le guide afin de multiplier vos chances de réussite.

Choisissez la bonne période pour votre départ en voyage

                               
Comme pour tout voyage, le choix de la bonne période pour vous lancer dans l’aventure est important. Ainsi, il est généralement conseillé de choisir entre janvier et février ou alors juillet et octobre. Il s’agit là des mois de la haute saison avec un climat beaucoup plus sec et clément. En effet, plus vous montez en altitude et plus les températures vont descendre sous la barre des zéros avec évidemment la neige et le vent qui s’invitent volontiers. Ce sont des conditions qui viendront compliquer les choses surtout si vous n’êtes pas un alpiniste chevronné. Privilégiez dans ce cas les saisons sèches pour votre voyage avec comme objectif l’ascension du Kilimandjaro. Prenez le temps de bien discuter avec votre guide pour avoir toutes les informations et choisir la période qui convient le mieux. Pour tout voyageur, il s’agit sans aucun doute d’une des plus belles expériences d’une vie. Avant donc de vous mettre en route pour l’ascension de ce sommet mythique, vous devez prendre toutes les précautions. Que ce soit le matériel, les vêtements et toute la panoplie, il ne faut rien négliger afin de vivre la meilleure expérience possible.

Informez-vous sur toutes les formalités à remplir

Maintenant que vous avez toutes les informations qu’il vous faut pour aborder dans les meilleures conditions l’ascension du Kilimandjaro, il faut penser aux différentes formalités. Vous aurez ainsi besoin d’un passeport d’une validité de 6 mois après la date de votre retour. Pour ce qui est du visa, vous pourrez l’obtenir une fois sur place à l’aéroport de Kilimandjaro et au poste-frontière de Namanga. Il faut toutefois prévoir une somme de 50 $ en cache. Prévoyez vos dollars en liquide avant de prendre l’avion, car il n’est pas possible de régler votre visa en euros. La santé est également un point que vous ne devez pas négliger, car un vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire avant de fouler le sol tanzanien. Il est également recommandé de demander à votre médecin un traitement antipaludéen quelques jours avant votre départ.

De même, le permis de trek est indispensable pour avoir accès à l’intérieur du parc national et effec­tuer l’ascension, quel que soit le circuit choisi. Votre guide se chargera notamment des formalités au début du trek. Il vous faudra entre autres 150 dollars par jour pour un trekkeur accompagné d’une équipe locale. Cette somme inclut les droits d’entrée, les taxes de séjour et les secours pour votre activité. Enfin, il faut penser à votre hébergement et prévoir entre 20 et 35 dollars pour une chambre. Mais, dès que vous aurez commencé l’ascension, vous dormirez sous des tentes dans les camps de base et camps d’altitude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here