L’avion : le moyen de transport le plus sûr au monde !

0
68

Voyager est un moment agréable pour tous et effectuer ce voyage en avion l’est encore plus : c’est sûr, rapide et efficace. Vous pouvez non seulement profiter d’un confort incomparable, mais aussi être rassuré durant tout votre trajet. Eh oui, l’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde et les statistiques le prouvent. Sur 7 360 000 vols, 1 accident est apparu alors que cela est multiplié à 2000 fois pour les trajets sur transports routiers. Rassurez-vous, tout est méticuleux dès la construction de l’appareil, passant par le contrôle effectué par la compagnie aérienne avant et durant le vol, le suivi fait par l’équipage à bord ainsi que leur compétence, les entretiens entre les vols, etc. Tout ceci forme un processus bien rodé afin de vous assurer un maximum de sécurité pour votre voyage. Avoir peur est normal, mais toute l’équipe, que ce soit au sol ou le personnel navigant, travaille de concert pour que ayez moins peur en avion et pour rendre votre voyage des plus agréable.

Un appareil construit pour défier tout !!

La principale question qui tourmente les aérophobes est : que se passerait-il si un ouragan survenait, si des orages et des éclairs atteignaient l’appareil… ?  Tout cela a déjà été considéré par les ingénieurs de la conception à la construction de chaque appareil.
 
En effet, les matériaux utilisés sont faits de matières adaptées à l’atmosphère en altitude. L’appareil est plusieurs fois testé contre les diverses intempéries, les changements de températures ainsi que les variations de pressions possibles avant d’être utilisé. 
 
De plus, un « certificat de navigabilité » est exigé afin d’autoriser l’utilisation de l’aéronef dans le milieu du transport. L’étape de certification débute dès sa première construction. L’ingénieur détermine quel type d’avion il va construire et s’engage par conséquent à répondre aux normes de construction y afférentes. Ensuite, plusieurs tests de vol sont effectués avant l’opérationnalité de l’appareil. Et encore, lors de son premier vol, l’appareil est suivi et encadré minutieusement
 
Tous ces processus de contrôle sont effectués afin d’assurer votre sécurité
 

Un double contrôle pour plus de sécurité 

Lors d’un voyage, tout le trajet est observé. Deux équipes en sont responsables : le pilote et son co-pilote, et les agents contrôleurs. Si les collisions de voiture, de train sont peu probables lors d’un voyage, la rencontre de deux avions en plein vol est quasiment improbable.
 
En effet, la trajectoire d’un appareil de ligne est préétablie afin de règlementer la circulation aérienne et éviter une quelconque collision.
 
Entre autres, le pilotage se fait par les pilotes et les spécialistes terrestres. Durant un vol, le pilote communique via une radio pour déterminer sa position. En parallèle, les agents terrestres vérifient la progression du voyage. Et ces derniers communiquent en même temps par radio avec les autres tours de contrôles existant dans le monde entier et discutent pour qu’aucun accident aérien n’ait lieu. Le fonctionnement de ces fréquences est rendu possible grâce à l’existence de balises radios à certains points, et l’itinéraire est planifiée de telle sorte que l’avion passe par ces balises. 
 
En outre, les avions de lignes émettent des ondes électromagnétiques qui sont captées par les radars de la tour de contrôle et ceux-ci transmettent ainsi, les coordonnées de l’avion. Sur ce radar sont affichés tous les avions en circulation ainsi que les zones de turbulences.  Le co-pilote de surface est alerté de tout mouvement dans l’atmosphère et communique au pilote en vol les éventuels manœuvres de redressement dans le cas où il serait amené à être sur la ligne de trajectoire d’un autre long courrier.
 
En somme, plusieurs yeux observent votre voyage afin que vous puissiez juste en profiter sans craintes. 

Un équipage hors pair à votre disposition

Un voyage rassurant c’est aussi avoir des pilotes qui connaissent très bien leurs manœuvres. Des possibilités de turbulences ? Des probabilités de panne ou d’anomalies en route ? Vous pouvez garder le calme et avoir confiance en votre équipage.
 
Ceux-ci sont entrainés à faire face à différentes situations compromettantes. D’autre part, la formation pour devenir un pilote nécessite plusieurs heures de pratiques. Ils sont des plus qualifiés possible, faites-leur confiance. 

Le pilote de surface, lui, aide le pilote en vol à diriger l’appareil selon la trajectoire déjà prescrite. S’il lui arrivait de croiser la ligne d’un autre appareil, trois choix peuvent se présenter :

  • Changer de cap par guidage radar : lors d’un guidage radar, le contrôleur d’approche (au sol) prend entièrement en charge la navigation de l’avion (cap, altitude, vitesse). Ayant une vue d’ensemble sur toutes les données concernant l’avion concerné et les appareils à proximité, il est responsable de la sécurité de celui-ci vis-à-vis des autres appareils en guidage et de l’anticollision entre ces derniers.
  • Changer de vitesse : à cet effet l’assistance et la surveillance radar sont de grandes aides pour que les contrôleurs puissent fournir des renseignements aux aéronefs sur leurs positions respectives.
  • Ou encore changer d’altitude : tout comme pour le changement de vitesse, le radar garantit la sécurité en permettant au contrôleur de surveiller la position de chaque avion et de s’assurer que ses instructions ont été bien comprises et suivies par les pilotes.

Les statistiques le prouvent

Chaque année, les accidents de la route provoquent plus de 4.000 décès en France, alors que l’avion tue au plus 600 personnes dans le monde, soit en moyenne trois personnes par pays. Selon les statistiques, on compte seulement un crash tous les 1,52 millions de vols.
 
Depuis quelques décennies, le nombre de passagers par an ne cesse d’augmenter, alors que le nombre de crashs aériens, et ainsi le nombre de morts ne font que diminuer. Ainsi, selon les chiffres publiés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), 4,1 milliards de passagers ont été transportés sur des vols réguliers en 2017, soit une augmentation de 7,1% par rapport à l’année précédente.
 
Pour cette même année, considéré comme l’année la plus sûre, tant par le nombre d’accidents qu’en termes de victimes, 44 morts ont été dénombrés dans dix accidents si ces chiffres sont portés à 303 victimes pour seize accidents en 2016.
 
Selon les données de l’European Railway Agency, sur la période de 2011 à 2015 dans les 27 pays de l’Union européenne, le risque de décès encouru par les passagers selon les différents moyens de transport est de :
  • En avion, 0,06 milliard de passager-kilomètres, c’est-à-dire qu’il faut faire parcourir, environ 17 kilomètres à un milliard de passagers pour qu’un seul ne meurt ;
  • En train, 0,10 milliard de passager-kilomètre ;
  • En bus, 0,19 milliard de passager-kilomètre ;
  • En voiture, 5,34 milliard de passager-kilomètre ;
  • Et en moto, 37,80 milliard de passager-kilomètre. 
Le « passager-kilomètre » étant l’unité de mesure qui équivaut au transport d’un voyageur sur une distance d’un kilomètre.
 

Des mesures de sécurité bien éprouvées pour vous rassurer à chaque vol

Les compagnies aériennes vous assurent une sécurité optimale. Pour prendre l’avion, chaque passager est tenu d’observer les mesures mises en place. Ainsi, pour des raisons de sécurité, tous les articles de voyage seront scannés ou contrôlés avant d‘être autorisés dans les zones de sécurité. La limitation du poids des bagages par personne n’est pas qu’une simple formalité mais une mesure indispensable. 

A bord de l’avion, le personnel navigant vous communique les consignes réglementaires de sécurité. Ainsi, des sont à observer pour le décollage et l’atterrissage, durant le vol, en cas d’évacuation, de dépressurisation ou d’amerrissage. Par exemple, l’extinction des appareils électroniques est exigée lors du décollage et de l’atterrissage. En effet, les ondes émis par ceux-ci causent des troubles par rapport au système électrique de l’appareil et peut créer des accidents. Ces instructions sont importantes et ont été mises en place afin de vous garantir la meilleure sécurité possible, alors il est indispensable de bien les suivre pour votre sécurité et celle de vos co-passagers. Chers passagers, respecter ces règles vous évite d’éventuels accidents.
 
Opter pour un voyage en avion reste le moyen le plus serein et le moins fatigant que ce soit pour des vols régionaux ou internationaux. Tout est soigneusement mis en œuvre pour garantir une sécurité maximale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here