Top 10 des endroits incontournables à visiter au Népal en quelques jours

0
126

Entre nature, temples, villes et trekking, le Népal est devenu une destination de choix pour les vacances. En effet, des millions de touristes arpentent, chaque année, huit des plus hauts montages du monde à la recherche d’émotions fortes. Certains, plus spirituels, se lancent sur les traces des temples et des dévots pour remonter jusqu’aux origines de l’histoire du monde en passant par la ville où naquit le Dieu bouddha, il y a 2 500 ans. L’hospitalité légendaire des villes Népalaises et la beauté de la jungle pleine d’espèces protégées s’ajoutent aux nombreuses raisons qui attirent des millions de touristes dans le pays des Newars, des kshatriva, des sherpas, des Gurungs, etc.  

Le Népal

En Asie du sud, le Népal est un pays hautement touristique qui présente des attraits indiscutables. Soixante ethnies regroupées en plusieurs peuples, un paysage himalayen hors du commun, des villes aux consonances mythiques comme janakpur, des randonnées pédestres ou sur VTT, de l’alpinisme, du rafting ou encore le survol des villes en parapentes… Si vous avez du goût pour l’aventure, le voyage au Népal ne sera pas de tout repos.        

Les villes

Le Népal regorge de magnifiques villes que vous ne pouvez ne pas découvrir pendant votre séjour.

La capitale Katmandou, premier point de chute

Située à 1350 mètres d’altitude, Katmandou est le point de départ de votre randonnée touristique. Une fois hors de l’aéroport, offrez-vous un guide qui vous conduira dans le dédale des rues silencieuses et immémoriales de Durbar Square en plein cœur de Katmandou. Vous visiterez à Kumari, la déesse vivante de Katmandou. Cette ville vous ouvrira à son charme architectural grâce à ses pavillons, temples, pagodes dont la solidité a survécu au séisme de 2015. En quelques jours de visites, votre guide vous fera connaître les noms des rues de Katmandou, son histoire, sa culture et sa cuisine.

Vous aurez aussi l’occasion de visiter à l’ouest de la ville, le Stûpa tout blanc de Swayambhunath construit à la gloire de Bouddha et qui est aujourd’hui connu sous le nom de temple des singes (Monkey temple). Surtout, demandez à voir ce site qui trône de ses 36 mètres au-dessus de la ville à l’est et qui draine des milliers de touristes à la fois étonnés et impressionnés devant ce monument architectural. Ce site porte le nom de stûpa de Boudhanath. Au Nord, Thamel vous accueillera les bras ouverts comme elle le fait d’ailleurs avec les millions de touristes qui sillonnent ses ruelles en quête de saveurs et de rencontres. Toute la ville est classée patrimoine mondial de l’UNESCO.

À Pokhara, votre détente est assurée

C’est la deuxième plus grande ville du pays. Son atmosphère calme et conviviale vous fera du bien et vous inspirera peut-être. Cette ville est la ville dortoir des touristes qui reviennent fatigués des randonnées pédestres, des safaris et/ou encore des raftings. À côté des hôtels et lodges, vous vous restaurerez dans les plus grands restaurants du pays. On vous fera un massage comme vous n’en avez jamais eu et quoi de plus normal au Népal, vous pouvez vous offrir les meilleurs cours de yoga.

À l’ouest de Katmandou, il vous faudra parcourir 200 km pour rejoindre Pokhara. Les piroguiers du lac Phewa vous offriront une balade forte plaisante loin des bruits de la ville qui vous apaisera. Au petit matin, ne ratez surtout pas ce lever du soleil magnifique face au Machapuchare. Si vous le désirez, votre agence touristique vous offrira une vue panoramique de la ville du haut d’un parapente. Bien avant Pokhara, vous pouvez vous arrêter pour admirer Bandipur. Les Newaries y vivent dans des maisons traditionnelles très originales. Vous ne raterez pas non plus leurs temples. Et entre Gorkha et Bandipur, vous pourrez visiter le temple de Manakamana récemment rénové.

Les temples et lieux de pèlerinages

Comme la plupart des pays de l’Asie, le Népal compte également de nombreux temples qui attirent des millions de touristes chaque année.

Admirer le stupa de Bodnath

Le plus grand temple d’Asie est le bodnath. Oui, vous avez bien entendu. Vous le reconnaîtrez parmi une multitude : une grosse flèche surmontant un grand et gros dôme tout blanc peint. C’est un des plus hauts lieux spirituels du Népal. Des commerçants passionnés d’articles et de produits ésotériques et à usage spirituel tels que les encens, les moulins à prières, etc. ont installé dans les rues bordant le monastère des boutiques. Les centaines de bouddhistes viennent se recueillir au quotidien dans le temple en effectuant leur Kora, lampe à beurre à la main. 

Visiter et faire une prière à Swayambhunath

Au Népal, c’est grâce à ce temple que la foi bouddhiste est restée intacte, surtout depuis le séisme de 2015 pendant lequel ses fondations sont restées inébranlables. Comme à Bodnath, les bouddhistes affluent en quête de solutions à leurs problèmes. Les touristes peuvent y rencontrer des astrologues très portées sur la lecture des astres pour ceux parmi les touristes qui désirent connaître de quoi demain sera fait. Les maris qui désirent ramener des cadeaux à leurs conjointes peuvent trouver dans les produits des boutiques situées à proximité du temple des perles.    

Lumbini, la ville natale de bouddha

Tout le monde entier, vous y compris, connaît le dieu de la plupart des pays d’Asie. Il s’agit du Bouddha. Vous regretteriez d’avoir visité le Népal et d’être passé si près de l’essentiel : connaître enfin Lumbini, la ville où naquit le Bouddha Siddhartha Gautama. Pour ne pas le regretter, faites un tour aux abords de la frontière indienne et admirez les longues processions de pèlerins bouddhistes aux crânes rasés et à la robe rouge et jaune.

Le trekking

Parmi les endroits incontournables à visiter au Népal pendant un séjour figurent les sites dédiés au trekking.

Le trekking vers le camp de base de l’Everest

Pour atteindre le mont Everest, préférez le parcours par trekking. Vous devez donc faire le périple de l’Himalaya. Everest reste le plus beau et le plus haut des monts. Mais, très peu savent que cela se trouve au Népal. Si vous n’avez pas peur des hauteurs et que vous ne souffrez ni de vertige ni de migraine, vous pouvez vous engager dans un groupe de randonneurs suréquipés qui ont pour ambition de côtoyer l’un des plus hauts sommets du monde. Le départ du périple se situe à Lukla, rallié par vol d’avion. Mais, une fois arrivés au camp de base de l’Everest, seuls les téméraires partent à l’assaut du mont. Une espèce rare de cascadeurs arrive au sommet. C’est pour cela que ceux qui réussissent le pari se comptent sur le bout des doigts. Les moins courageux préfèrent survoler le mont Everest moyennant quelques euros de plus. Ce choix d’expédition est conseillé de septembre à novembre ou d’avril à mai. 

Défier le massif de l’Annapurna

Le massif d’Annapuma haut de 8 091 m est le mont le plus abordable qui subit à chaque période d’affluence l’assaut des touristes. Le séisme de 2015 a eu raison du parcours de l’Annapuma, mais les sentiers pédestres pour y parvenir restent toujours praticables. Vous pourrez même vous reposer dans les lodges très accueillants le temps d’une journée de marche.

Le Kopra Ridge

Pendant ce parcours, vous découvrirez un étang sacré. L’observation du Dhaulagiri depuis un éperon est un des nombreux plaisirs que vous pouvez vous offrir. Vous serez logés dans les lodges communautaires de Kopra. Du haut du Kopra, vous pourrez admirer les sommets du Fang et Nilgiri. En route vers le lac sacré de khayar, vous pouvez faire du trekking sur les crêtes qui surplombent le Kopra Ridge. Pendant 7 heures de temps, vous pourriez faire le tour des 6 km de parcours qui vont de Chistibung au Kopra lake en passant par Kopra ridge. 

Les safaris

Peut-on visiter le Népal sans faire un tour au niveau de ses parcs ? Si vous êtes dans ce pays pour un court séjour, vous devez :

  • Visiter le Chitwan National Park : cap sur le sud-ouest de Katmandou et allons découvrir Chitwan. Pendant la visite du Chitwan, vous aurez l’occasion de parcourir les plaines humides et la jungle pour observer la diversité faunique du Népal. Vous pouvez visiter le parc en Jeep ou même à dos d’éléphant. Vous apercevrez les rhinocéros à une corne qui sont des espèces en voie de disparition, des oiseaux exotiques aux mille couleurs et des daims tachetés. Si vous avez de la chance, des gavials, des gaurs ou encore les mythiques tigres de Bengale passeront dans votre champ de vison. Faites-y au moins deux jours de randonnées. Les villages des peuples tharus bordent ce Park. Si vous le désirez, votre guide vous y conduira ;
  • Faire un tour dans le parc national de Bardia: encore au sud-ouest du Népal, le Parc de Bardia est également ouvert au public. Ce Parc est moins bondé que celui de Chitwan, surtout parce qu’il est difficile d’y accéder. Vous y découvrirez également de nombreuses espèces d’animaux sauvages. Si vous êtes amateurs de photos, vous pourriez photographier au détour d’un buisson un magnifique tigre de Bengale tout tacheté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here